La nouvelle productivité au travail

Je lisais, il y a tout récemment,  un article concernant le temps de travail réel d’un travailleur typique.  L’article met en lumière une étude fait par une firme française, et qui dit en gros, qu’il est impossible de rester concentré plus de 12 minutes sur son travail sans être interrompu! Les statistiques concernent les travailleurs en France, mais il est fort à parier, que les données pourrait très bien se transposer ici aussi.   Il y a de quoi faire réfléchir!

En effet,  Sciforma note ainsi que :

* 93,3 % des Français passent plus de 4h par jour sur leur ordinateur (70 % + de 6h)

* 70 % déclarent utiliser leur ordinateur pour gérer leurs affaires personnelles au bureau

* Plus d’1 Français sur 2 se connecte à des réseaux sociaux durant ses heures de travail

* Près d’1 message sur 3 revêt un caractère non professionnel

* 75 % avouent interrompre leur travail pour regarder le contenu d’un nouveau message qu’ils viennent de recevoir

* Pour plus des deux tiers des Français, ce qui est urgent passe avant ce qui est important, et 25 % des sondés estiment ne travailler que dans l’urgence

On voit que les nouveaux outils web ne sont pas sans affecter le monde du travail, mais est-ce en bien ou en mal ?  Que penser alors de la productivité?  Devons-nous redéfinir de nouvelles mesures de la productivité ?  Nous avions déjà abordé le sujet en 2007 (ici), mais le sujet est encore d’actualité.  Autant de questions qui demeurent encore en suspend, mais qui méritent de s’y arrêter.  On tente une explication dans l’article:

Le travail devient une interaction

Bien entendu, être interrompu à cause d’un contact (peu importe le moyen) n’a rien d’exceptionnel au travail, et est même recommandé. Cela fait partie du travail en somme. « La conclusion de notre étude est simple mais d’une portée étonnante : l’entreprise est de moins en moins un lieu de production au sens classique du terme. Le travail devient une interaction, un échange, un dialogue permanent. L’entreprise favorise et exige cette interactivité dont elle fournit les outils. Cette évolution est profonde et pourrait bien changer fondamentalement notre relation au travail, son organisation et ses valeurs » commente ainsi Jérôme Anrès, PDG de Sciforma.

Pour plus de détails ou pour des lectures complémentaires:

Il est impossible de rester concentré plus de 12 minutes

Nouvelle définition d’un travailleur productif

Outils web 2.0 – productifs ou improductifs?

Débat ouvert sur la productivité des outils 2.0

Posted in Entreprise 2.0, Indicateurs de performance, Média sociaux, Outils, Productivité, Réseaux sociaux, ROI, Web 2.0.

Caroline Gagnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *