Comment gérer une équipe multigénérationnelle

Stéphane Simard est blogueur invité sur le blogue de NSI Solution. Visitez le www.conneXionY.com pour découvrir comment il supporte les entreprises dans la mise en place de stratégies d’attraction, de motivation et de rétention pour réduire leur taux de roulement.


On me demande souvent des conseils sur comment gérer des équipes multigénérationnelles. En effet, les médias ont tellement fait ressortir les différences entre les générations que nous sommes portés à croire qu’il faut des programmes distincts adaptés à chaque génération.

Selon l’enquête WorkCanada 2006-2007 publiée par Watson Wyatt, les divers groupes d’âge ont davantage de points communs que de différences. D’après l’étude, les trois premiers facteurs de l’engagement sont les mêmes pour tous : la rétribution, l’orientation stratégique et la communication.

Je pense que, bien au-delà des différences générationnelles, il y a des différences individuelles. Tout le monde est motivé par ses besoins fondamentaux qui vont de faire de l’argent à faire une différence dans la vie des gens.

D’un point de vue personnel, l’employé cherche son bien-être. Il veut que son emploi lui permette de subvenir à ses besoins : se faire plaisir et éviter d’avoir mal.

  • Avoir assez de revenus;
  • Avoir suffisamment de temps pour gérer sa vie personnelle et professionnelle;
  • Avoir assez de vacances et de congés pour se consacrer à ses loisirs;
  • Augmenter la commodité et le confort de son environnement de travail;
  • Rehausser son statut social et son égo, son estime de lui-même;
  • Se maintenir en santé;
  • Maintenir une sécurité et une tranquillité d’esprit;
  • Diminuer ses dépenses : avantages sociaux, régime de retraite, etc.

Du point de vue de ses besoins en supervision, l’employé s’attend, entre autres, à ce que son gestionnaire communique clairement les attentes et les objectifs. Il doit savoir aussi quelle est la meilleure façon de communiquer avec son superviseur s’il a des requêtes à formuler.

Du point de vue organisationnel, l’employé s’attend, à la base, à ce que son entreprise lui fournisse un environnement sécuritaire de même que l’équipement et le matériel nécessaire à son travail.

Le contexte socio-démographique actuel ne fait que accentuer l’impact de ne pas se préoccuper des besoins des employés. Cela force les organisations et les gestionnaires à être davantage à l’écoute et chercher à bâtir une véritable relation de confiance, pour le bien-être de tous, Y-X-Boomers. Je pense que l’approche doit être adaptée mais que fondamentalement, les mêmes programmes suscitent l’engagement de tous.

Il s’agit ici pour le gestionnaire de bien cerner le degré de satisfaction des besoins de son employé, car tant que les besoins primaires de l’employé ne sont pas comblés, il est utopique de croire qu’on puisse le motiver et que votre organisation devienne un milieu de vie favorable à l’épanouissement personnel.

Posted in Génération Y, Travail d'équipe.

Pascal Veilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *