Soigner son image virtuelle

Stéphane Simard est blogueur invité sur le blogue de NSI Solution. Visitez le www.conneXionY.com pour découvrir comment il supporte les entreprises dans la mise en place de stratégies d’attraction, de motivation et de rétention pour réduire leur taux de roulement.

À lire également : Should you deactivate your Facebook Account when looking for a job? [CloudAve]


Une fois que vous savez un peu mieux qui vous êtes et ce que vous voulez, il est temps de vous faire connaître selon vos forces et vos talents sous un jour intéressant pour un employeur éventuel. Il n’y a pas que le CV qui peut parler de vous…

Selon un sondage effectué pour CareerBuilder.com, un site de recrutement américain, 45 % des employeurs sondés en 2009 ont indiqué avoir utilisé les sites de réseaux sociaux pour obtenir des renseignements sur les candidats, contre seulement 22 % l’année précédente.

Si la tendance se maintien, comme le disait l’autre, c’est plus d’un employeur sur deux qui vous scrutera à la loupe sur l’Internet dès 2010 puisque 11 % des organisations qui ne le font pas encore ont l’intention de s’y mettre prochainement.

Parmi les organisations sondées, 35 % ont affirmé avoir écarté des candidats en raison de photographies ou de commentaires déplacés retrouvés sur les différents réseaux sociaux.

Si les informations circulant à votre sujet sur les réseaux sociaux intéressent tant les employeurs, est-ce possible de s’en servir à votre avantage ? Il semble bien que oui. En effet, ce même sondage mentionne que 18 % des employeurs ont sélectionné des candidats grâce aux informations trouvées sur la Toile. Alors profitez-en pour mettre en valeur vos réalisations professionnelles ou personnelles, votre implication sociale et vos divers talents.

Un bon endroit pour le faire semble être sur LinkedIn qui est le réseau utilisé par environ 80 % des entreprises pour leur recherche sur les candidats selon une autre étude diffusée en 2009.

Trucs de base pour soigner votre image virtuelle :

  • Évitez d’afficher des photographies ou des commentaires provoquants, déplacés, discriminatoires ou faisant référence à l’usage d’alcool ou de drogues.
  • Abstenez-vous de commentaires négatifs sur un ancien patron, collègue ou client (n’oubliez pas que le monde est petit…)
  • Soignez votre orthographe et votre syntaxe.
  • Ne divulguez aucune information confidentielle sur votre employeur (actuel ou passés).
  • Ne mentez pas sur vos qualifications ou expériences professionnelles.

Une règle de base que vous pourriez vous donner : « Est-ce que ma mère serait fière de ce que je partage sur mon réseau virtuel si elle lisait ça dans son journal au petit-déjeuner ? » N’oubliez pas qu’il est aussi possible de restreindre l’accès à votre profil aux seules personnes qui vous en demandent l’autorisation.

Un outil pratique :

Twitter Job Search permet de rechercher facilement les emplois qui sont affichés sur Twitter et permet même de créer des alertes pour la recherche désirée.

Posted in Génération Y, Ressources humaines and tagged , .

Pascal Veilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *