Quels sont vos talents?

Stéphane Simard est blogueur invité sur le blogue de NSI Solution. Visitez le www.conneXionY.com pour découvrir comment il supporte les entreprises dans la mise en place de stratégies d’attraction, de motivation et de rétention pour réduire leur taux de roulement.


Plusieurs personnes ne connaissent pas leurs véritables talents. Cela demande une très grande objectivité de pouvoir prendre assez de recul pour reconnaître ce qui fait de nous un être unique.

Sachez aussi que nous avons moins de talents que de lacunes, mais que la plupart de ces dernières ne sont pas pertinentes et devraient être ignorées. Le seul moment où une lacune devient véritablement une faiblesse c’est lorsqu’on est appelé à exercer un rôle où notre succès exige d’exceller dans un domaine où nous avons des lacunes.

Par où commencer?

La meilleure façon de cultiver les talents d’un jeune de la génération Y consiste à lui trouver un rôle dans lequel il pourra les mettre à contribution. Tentez de découvrir ses talents, avec lui, à l’aide de plusieurs questions ouvertes. Il est souhaitable d’expliquer à la personne que vous avez à coeur son épanouissement au travail et que le but de cette démarche est de pouvoir permettre à chacun de faire ce qu’il sait faire de mieux dans l’organisation en travaillant sur des projets où ses talents seront mis à contribution.

Voici quelques suggestions de questions pour guider la discussion:

  • Rôles maîtrisés rapidement : Comment arrives-tu à exceller dans ce que tu fais?
  • Ses préférences : Quels aspects de ton travail actuel préfères-tu le plus (et le moins) et pourquoi?
  • Situations qui donnent de la force : Dans quelles occasions te trouves-tu le plus performant?

L’idée ici est d’attirer l’attention de l’employé sur son style unique et de l’aider à cerner ce qui fonctionne bien pour lui, de l’aider à comprendre pourquoi ça marche et de lui offrir des opportunités de perfectionner son style. C’est votre rôle d’offrir à l’employé des moyens de capitaliser sur ce qu’il est déjà plutôt que de tenter de l’amener à être ce qu’il ne sera jamais. L’erreur est souvent d’essayer d’éliminer les faiblesses; il vaut mieux les reconnaître et les gérer.

Donc, aidez l’employé à retenir ces principes:

  • Ne pas s’éloigner d’où on excelle;
  • Admettre ses limites;
  • Avoir le courage et le réalisme de demander de l’aide;
  • S’entourer de gens qui nous complètent.

Une piste à explorer:
Assurons-nous que les gens qui se joignent à l’équipe partagent le même idéal que le reste du groupe.

Une forme de reconnaissance:
S’intéresser aux passe-temps de ses collègues.

Posted in Génération Y, Ressources humaines and tagged , .

Pascal Veilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *