Webcom 2e partie

Encore quelques notres en vrac prises lors du webcom…

Tout de suite après la pause, la conférence de Walton Smith de Booz Allen Hamilton. L’entreprise gagnante du Open Enterprise 2009 au Enterprise 2.0 Conference de Boston en juin dernier (j’y étais et je peux vous dire que c’était assez intense). Aujourd’hui le titre de sa conférence est : Hello: le réseau social pour les 22 000 employés de Booz Allen Hamilton.

Booz Allen Hamilton est une entreprise de 22 000 personnes riche en réseaux et en capital intellectuel, terrains fertiles pour la croissance d’une entreprise 2.0. Durant cette conférence, découvrez comment Booz Allen intègre de façon créative les réseaux sociaux et la gestion du changement dans le but de connecter les gens, favoriser la collaboration et l’innovation, ainsi que briser les normes traditionnelles pour répondre aux besoins d’une entreprise en pleine croissance.

  • La moitié du budget est relatif à la gestion du changement. C’est l’une des principales raisons du succès.
  • De nouvelles fonctions sont ajoutées tous les jours.
  • Très transparent face aux outils utilisés, beaucoup de locigiels à code source ouvert.
  • Fais une très bonne démonstration de son portail « live ». Ça prend beaucoup de courage faire cela car la connexion internet lâche tout le temps pendant ces moments.

Maintenant la conférence de Bill Ives (un autre que j’ai rencontré à Boston) qui viens nous parler de bloguer à l’ère de Twitter.

Les blogues ont été les premiers médias sociaux à émerger sur la scène politique en 2004 et dans le monde des affaires en 2005.  Ils ont été également les premiers à figurer à l’étape trois du cycle de Gartner, phase de “montée vers la lumière”. Désormais, Twitter est considéré comme l’outil le plus en vue des médias sociaux. Peut-on dire que Twitter remplace aujourd’hui les blogues? Les blogues ont-ils fait leur temps? Cette séance fera l’état de la situation des blogues d’affaires en 2009 et tentera de vous convaincre qu’ils agissent avec Twitter comme des partenaires qui se renforcent mutuellement.

  • La WWE mesurait la popularité des lutteurs par le bruit des spectateurs, maintenant, ils le mesurent par le bruit sur Twitter.
  • En entreprise, le micro-blogging permet de relever les différents contenus.
Posted in Web 2.0 and tagged .

Pascal Veilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *