La gestion des connaissances de façon collaborative

En faisant ma revue de l’actualité ce matin, je suis tombé sur un article intéressant, abordant le thème de la gestion des connaissances.  En effet, dans l’article intitulé: Le contexte des projets de veille et de gestion des connaissances. l’auteur fait un parallèle entre la veille et la gestion des connaissances, et en conclut que les deux projets ont maintenant des objectifs communs.  Ce qui est vrai depuis que la gestion des connaissances a migré de registre des connaissances à réseau des connaissances, avec l’arrivée d’internet et des outils collaboratifs.  De la gestion des connaissances, l’auteur dit ceci:

Les possibilités offertes par le développement des réseaux d’information ont contribué au renforcement de la dimension collaborative de ces projets. Ainsi, d’un « lieu de mémoire », comme cela pouvait être le cas dans les premiers projets liés au départ de collaborateurs clés, ces projets sont surtout devenus des projets de partage de savoir-faire.

Il est donc devenu nécessaire de développer des composants performants permettant de retrouver efficacement les informations intéressant un utilisateur qui n’en est pas à l’origine.

Pour ce qui est de la veille, en cherchant à rester alerte, un veilleur accumule de l’information validée et structurée sur un sujet donné.  S’il le fait depuis un certain temps, ceci constitue forcément une formidable base de connaissances et c’est là qu’il devient important pour une entreprise de réunir ces deux fonctions, puisqu’on ajoute ainsi de la valeur au système de gestion des connaissances.

Ainsi le veilleur devient créateur de connaissances clés pour l’entreprise.

Posted in Général, Gestion des connaissances, Knowledge management.

Caroline Gagnon

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *