Les japonais et la gestion des connaissances

Un des modèles les plus reconnus en matière de gestion des connaissances est celui de Nonaka et Takeuchi. Il s’agit en fait de quatre cadrans pour expliquer que les connaissances suivent une série d’étapes, et ce, avec des cycles et des itérations, c’est pourquoi ils appellent cela la spirale des connaissances. Voici donc la représentation graphique du modèle: (Cliquer ici ou sur l’image pour l’agradir)

Nonaka et Takeuchi sont venus à décrire ce modèle suite à l’observation de compagnies japonaises très performantes en matière d’innovation et de créativité. Selon eux, la différence culturelle entre les japonais et les occidentaux pourrait expliquer ces succès. En effet, les japonais, à travers les caractéristiques de leur langage et les influences Zen et Bouddhistes considèrent l’unité de l’humain et de la nature, le corps et l’esprit… Or, les connaissances et l’individu ne forment qu’un, c’est pourquoi leur façon naturelle de gérer les connaissances fonctionne si bien!

Pour en savoir plus, laissez-moi un commentaire ou encore consulter :

Knowledge management in theory and practice, écrit par Kimiz Dalkir.

http://www.syre.com/Nonaka.htm

Posted in Gestion des connaissances, Knowledge management, Ressources humaines.

Caroline Gagnon

One Comment

  1. Pingback: De nos archives | NSI Solution inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *