Faites du capitalisme équitable

L’Occident constitue 15 % de la population et tous les autres, donc, comptent pour 85 % des êtres humains. En gros, nous avons 75 % de la richesse et eux, ils en ont 25 %. Une telle situation est insoutenable, voire inéquitable, et elle annonce des changements profonds.

Les jeunes de la génération Y (18-30 ans) ne sont pas insensibles à cette situation : travail d’équipe, coopération, entraide, partage, égalité, partenariat, authenticité et respect sont toutes des valeurs qui ont été soulevées lors de mes entretiens avec eux.

Les jeunes de la génération Y n’aiment pas la hiérarchie pour la hiérarchie. Il est clair pour eux que ce n’est pas parce qu’on est le patron ou qu’on est plus âgé qu’on est plus crédible… surtout lorsqu’on fait le bilan de l’héritage laissé par les générations antérieures : violence, pauvreté, pollution, etc.

Je crois que le fait que les jeunes soient nés et aient évolué dans cette mer agitée d’informations les pousse à rechercher une certaine simplicité. Ils veulent s’associer non pas à une structure, mais à une cause qui fait du sens, faire du capitalisme équitable.

Les jeunes de la génération Y ont grandi dans un système scolaire qui favorisait l’autonomie et la prise de décision. La conséquence, c’est qu’aujourd’hui, ils veulent participer aux décisions plutôt que de se faire dire simplement quoi faire. Ils veulent pouvoir interagir plutôt que demeurer des spectateurs passifs.

Par où commencer?

Interrogez-vous sur les façons d’encourager la participation de vos employés dans le processus de prise de décision. Par exemple, demandez à quelques-uns de vos jeunes employés les 3 premières choses qu’ils feraient s’ils étaient le grand patron de l’entreprise.

« Les idées sont comme les enfants, les nôtres sont toujours extraordinaires. »

– Inconnu


Visitez le www.conneXionY.com pour découvrir comment nous appuyons les organisations dans la mise en place de stratégies d’attraction, de motivation et de rétention pour réduire leur taux de roulement.

Posted in Génération Y, Ressources humaines, Stratégie d'entreprise.

Pascal Veilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *