Rendement et évaluation de la performance : l’oeuf ou la poule?

La firme Watson Wyatt a récemment rendu publique son enquête WorkCanada 2006-2007 qui fait ressortir clairement le lien entre le rendement et l’évaluation de la performance.

Après avoir sondé plus de 3100 travailleurs canadiens de tous les échelons occupant un poste à temps plein dans tous les grands secteurs d’activité, 73 % des employés vivement engagés affirment obtenir régulièrement des commentaires sur leur rendement, comparativement à 9 % dans le cas des employés peu engagés.

D’autre part, 81 % des employés à engagement élevé sont d’avis que leur rendement est évalué avec exactitude, comparativement à un maigre 8 % dans le cas des employés peu engagés. D’où l’importance de bien évaluer le rendement.

Qu’en est-il alors de la rémunération et de son lien avec le rendement? Et bien, selon les employés sondés par Watson Wyatt, seulement 32 % considèrent que leur entreprise arrive à établir un lien clair de cause à effet entre la récompense et le résultat obtenu.

Pour outiller nos clients face à ce défi, nous collaborons avec les gestionnaires et les chefs d’équipe afin de les aider à communiquer clairement la valeur de la rémunération globale à leurs employés.

Pour ce faire, nous les invitons entre autres à considérer non seulement les aspects monétaires, mais aussi les aspects reliés à l’équilibre travail-vie personnelle (horaire, congés, vacances), au développement de la carrière (budget de formation individuel) et aux autres avantages en milieu de travail.

En terminant, il est important de ne pas perdre de vue cette intéressante observation de Jim Collins, tirée de son livre Good to Great: «L’objectif d’un bon programme de rémunération n’est pas d’inciter les mauvaises personnes à adopter les bons comportements, mais bien d’attirer et de retenir les bonnes personnes.»


Stéphane Simard

Visitez le www.conneXionY.com pour découvrir comment nous supportons les entreprises dans la mise en place de stratégies d’attraction, de motivation et de rétention pour réduire leur taux de roulement.

Posted in Génération Y, Motivation, Productivité, Stratégie, Stratégie d'entreprise and tagged , , , , , , , , , , , , .

Pascal Veilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *