Qu’est que le génie industriel et quelle est l’avenir de cette profession?

Voici une petite note concernant ma profession d’ingénieur industriel. Étant donné qu’aujourd’hui, mon entreprise travaille autant en génie industriel qu’en entreprise 2.0 (utilisation des outils et concepts du web 2.0 en entreprise), plusieurs personnes que je côtoient ne connaissent pas bien ma profession.

Tout d’abord, pour utiliser le titre « ingénieur » au Québec, il faut avoir fait un baccalauréat en ingénierie et être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec – OIQ.

Personnellement, j’ai étudié au département de génie industriel de l’Université du Québec à Trois-Rivières – UQTR (le site commence à être pas mal désuet…et n’est pas à jour…). L’École Polytechnique et l’Université Concordia offrent aussi le programme. L’École des Technologies Supérieures – ÉTS offre quant à elle le programme de génie des opérations et de la logistique mais qui n’est pas encore reconnu par l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Selon Wikipedia, le génie industriel est :

Le génie industriel englobe la conception, l’amélioration et l’installation de systèmes intégrés. Il utilise les connaissances provenant des sciences mathématiques, physiques et sociales, ainsi que les principes et méthodes propres au « génie » ou, à l’art de l’ingénieur, dans le but de spécifier, prédire et évaluer les résultats découlant de ces systèmes

J’aime également le texte de description de la profession d’ingénieur industriel sur le site de l’UQTR :

L’ingénieur industriel a pour tâche d’organiser et de contrôler l’utilisation des moyens de production de manière à assurer l’emploi efficace sûr et économique du personnel des matériaux et de l’équipement. En effet celui-ci en collaboration avec la direction de l’entreprise détermine les objectifs à atteindre ainsi que les problèmes à résoudre.

Il participe également à des études en vue d’accroître la productivité. Par exemple, il s’intéresse à la quantité de produits à finir en un temps donné et aux diverses manipulations qu’effectue l’opérateur. De plus il recommande des changements relatifs à l’organisation, aux méthodes de travail, à l’utilisation du matériel, aux programmes de sécurité etc… pour atteindre économiquement les objectifs fixés. Parallèlement à ceci, l’ingénieur industriel choisit des méthodes de travail qui réduisent au minimum l’effort physique, les doubles emplois et les retards. Il repense l’aménagement des ateliers de manière à faire le meilleur usage de la surface disponible.

L’ingénieur industriel possède une formation pluridisciplinaire basée surtout sur les disciplines suivantes : les techniques de conception et de gestion de systèmes de production, la recherche opérationnelle, l’informatique, les sciences économiques et financières, les sciences administratives, les relations industrielles, les sciences du comportement. Cette formation lui ouvre un champ d’action très vaste. C’est pourquoi l’ingénieur industriel surtout présent dans les entreprises de transformation de biens s’intègre de plus en plus dans tous les secteurs de l’activité économique. On le retrouve donc autant dans les compagnies minières que dans les hôpitaux, les banques, les services publiques (Bell Hydro etc.), les services gouvernementaux, les bureaux de consultants, les petites et moyennes entreprises ou l’enseignement.

Pourquoi du génie industriel à l’entreprise 2.0 ?

Mon expérience est principalement en gestion des opérations/production et en application de la Production à Valeur AjoutéePVA. J’ai fait de nombreux projets en usine (Lean Manufacturing) et j’ai également appliqué toutes ces techniques (5S, SMED, Kanban, Poya Yoke, etc.) dans les bureaux (Lean Office) via l’adhésion à une démarche d’amélioration continue.

Selon moi, l’avenir du génie industriel passe par la gestion de l’innovation, la gestion des connaissances et du savoir. Les concepts d’entreprise 2.0 sont idéaux pour les supporter.

De plus, le secteur manufacturier québécois migre tranquillement vers ce que j’appelle le secteur manufacturier stratégique évolutif. Prenons l’exemple de l’usine Crocs de Québec. Après avoir stabilisé le procédé (ainsi que l’avoir préparé à une production à très grande échelle), stabilisé les ventes, le réseau de distribution… en fait, l’ensemble des opérations; les dirigeants ont décidé de transférer les activités dans un secteur où les coûts de production sont beaucoup moins élevés. Certains considèrent cette stratégie de capitalisme sauvage. Moi je les considère comme visionnaires. Notre économie va se transformer en pépinière industrielle où nous allons mettre au point les meilleurs produits et services au monde, les roder et ensuite les transférer pour en créer d’autres. Nous aurons donc besoin d’une main d’œuvre pouvant s’adapter rapidement au changement. En passant, je crois que les travailleurs de l’usine Crocs ont presque tous trouvé un autre emploi.

Manufacturier stratégique évolutif

C’est pour cette raison que je crois que la profession d’ingénieur industriel a un brillant avenir. Beaucoup de développement et d’optimisation à faire. La profession doit par contre aussi s’adapter afin de supporter efficacement l’innovation et le transfert. C’est via l’entreprise 2.0 que le nouvel ingénieur industriel répondra aux nouvelles demandes de ses clients.

Posted in Amélioration continue, Entreprise 2.0, ERP, Flux tiré, Genie industriel, Gestion du changement, Productivité and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .

Pascal Veilleux

15 Comments

  1. Pingback: Améliorer votre technique de communication « [NSI Solution] Entreprise 2.0 - Amélioration Continue - Génie Industriel - Pascal Veilleux - Caroline Gagnon

  2. Pingback: Chapeau au ministre de la santé Yves Bolduc [système de production Toyota] « [NSI Solution] Entreprise 2.0 - Amélioration Continue - Génie Industriel - Pascal Veilleux - Caroline Gagnon

  3. Pingback: Les 14 principes de management de Toyota « [NSI Solution] Entreprise 2.0 - Amélioration Continue - Génie Industriel - Pascal Veilleux - Caroline Gagnon

  4. bonjour a vous d’abord je voudrais vou transmettre mes salutations et respects les plus profond je me presente je m’appelle polly je suis etudiant en premiere annee mais je ne suis l pas tres fan de ce que je fais ce que j’aime c’est le genie industiel alors j’aimerai vous demander si c’est posible de nous retrouver sur msn des que vous aurez le temps afin de m’expliquer et de me donner quelque tuyeaux si vous voulez bien bien sur me contactez a ma boite email si dessus merci

  5. Sincèrement, je ne suis pas très content de cette formation. Voila que je viens de terminer mon bac en génie industriel à^polytechnique Montréal. Et pas de travail, pas de postes ouvert, les entreprises demandent des personnes spécialisés et l’ingénieur industriel et du moins celui de polymtl n’est spécialisé en rien du tout. Alors je suis désolé de dire ca mais c’est la galère totale.

  6. fares tu dis n’avoir pas trouvé le travail, kes tu fais ou kes tu comptes faire alors? tu peux peut-être t’inscrire au cycle sup à polymtl et te spécialiser dans un domaine.

  7. salut

    je suis un nouveau étudiant en génie industriel et je souhaiterai avoir des informations et les options de cette filière .et quelles sont les plus avantageuses.

  8. salut!!
    Svp je voudrais savoir c est quoi la différence entre génie industriel et génie informatique !

    • genie industriel est baser sur les industries , la creation des emplois , et le management des ressources naturelle en bien economics , tandis que genie informatique est sur les ordinateurs et leur fonctionnement comme la programation et les logiciels

    • Je suis etudiant en genie industriel a Purdue University a Indiana USA , j’ai eu les meme problem que toi tres cher ,
      je pense que genie civil et genie industriel sont tout les deux des vaste domaine de l’ingenieur , mais la difference est que , genie industrial and baser sur le management , et le genie civil generalement sur la construction et les technique
      les genie industrial peuvent travailler partout , tandis que la plus part des genie civil son dans la construction.
      Ces pour cela moi j’ai laisser le genie civil pour le genie industrial car tu a plus doption en genie indistriel que en genie civil . Tu peut travailler ds tout les secteur que c soit les bank , les governments, et meme les dans la construction si tu veut

  9. slt jsuis etudiant en troisieme anne en genie industriel au cameroun en afrique.j’aimerais savoir si nous pouvons avoir des aides (bourses)pour pouvoir beneficier des enseignements plus qualifiés que vous dispensez

  10. Bonjour, je suis un etudiant en troisieme annee mon nom est Cresnel, j’aimerais devenir un ingenieur de grand calibe. j’aimerais avoir vos aides en guise de colaboration. ok merci

  11. Salut je suis Marius Francis YANDIA étudiant Centrafricain en 1ère année de genie industriel. Mon devolu c’est d’etre docteur en Electro-meca

Comments are closed.