Vedette du Web 2.0 Expo de San Francisco… les Mashups !

Je vous ai parlé à quelques reprises des mashups, et aussi de Serena Software. Actuellement se tient à San Francisco le Web 2.0 Expo et devinez quel sujet est sur toutes les lèvres… Excact ! Les mashups d’entreprise. Les mashups (ou mash-up) s’intègrent parfaitement dans une démarche d’amélioration continue des processus d’affaires.

Skype MashupUn mashup est une application regroupant des données de plusieurs sources différentes afin de produire une nouvelle application composite parfaitement adaptée aux besoins spécifiques d’un groupe ou d’un individu. J’aime également utiliser le terme « User generated software » car le but visé est que ce sont les usagers eux-mêmes qui vont développer leurs propres logiciels à partir des sources de données existantes dans l’entreprise. Vous avez bien compris, les usagers qui créent de la valeurs dans leurs applications… Vous me voyez venir…

Non ! Les départements de technologie de l’information (TI) n’en font pas trop la promotion. En fait, pas encore. Ils sont toujours avec le paradigme du regroupement et de la centralisation. Ils ont des structures importantes à rentabiliser et donc, par le fait même, préfèrent avoir le contrôle sur tout. Croyez-moi, ça va changer. Pourquoi ? Actuellement, le développement d’applications est trop long. Regardez autour de vous. Les demandes datant de plusieurs années ne sont pas rares. Et pourtant, ce n’est pas le retour sur investissement (ROI) qui manque. La demande que l’on a fait va nous faire sauver un temps énorme et il est illogique qu’en 2008 on ne soit pas en mesure de faire cette tâche avec notre système intégré (ERP) qui a couté des millions de dollars.

Les usagers, principalement (mais pas seulement) de la génération Y vont faire une révolution et les TI n’auront pas le choix de suivre. En fait, ils vont vouloir garder le contrôle sur le non-contrôlable et c’est à ce moment que les mashups vont décoller et atteindre leur vitesse de croisière en s’imposant comme des outils essentiels afin de supporter efficacement les processus d’affaires (au même titre que les courriels il y a dix ou quinze ans).

Ma prédiction est la suivante: les applications complexes vont rester sous la juridiction des TI. Ceci représente environ 20% des applications que l’on utilise en entreprise. Par contre l’autre 80% sera conçu et développé par les usagers, avec le support des TI qui vont leur fournir les outils simple de développement tout en assurant la sécurité des informations.

Nous allons passer de ceci:

Bonjour TI,
Nous avons besoin d’une nouvelle application afin de… et nous en avons besoin TOUT DE SUITE.
Merci.
-Moi

À cela:

Bonjour TI,
Merci pour m’offrir un cadre pour développer ce dont j’ai besoin. J’ai hâte de vous montrer ma nouvelle application.
-Moi

À lire aussi:

NSI Solution est spécialiste dans
l’intégration des concepts d’Entreprise 2.0.

Posted in Amélioration continue, Entreprise 2.0, Général, mashup, Productivité, Web 2.0 and tagged , , , , , , , , , .

Pascal Veilleux

2 Comments

  1. Pingback: Les applications générées par les usagers ou “User Generated Software”… de plus en plus en vogue « [NSI Solution] Entreprise 2.0 - Amélioration Continue - Génie Industriel - Pascal Veilleux - Caroline Gagnon

  2. Pingback: Actu de la semaine du 27 avril au 2 mai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *