Pimpin in Japan

Mon bon ami Philippe Blondeau est présentement au Japon. Je vous avoue que je suis un peu jaloux… Avec son accord, je partage avec vous une partie du dernier courriel qu’il m’a envoyé. Le connaissant bien… il doit en mettre un peu. Mais il a quand même l’air de très bien s’amuser.

Hey Buddy!

Écoute, la première semaine a été rien de moins que incroyable. Ça été comme aller à la mèque pour un ingénieur industriel. Tu sais, on connaît bien toi et moi les concepts de génie industriel. Je pense même qu’on est pas si pire dans son application, mais doux Jésus Marie mère de Dieux, l’usine de Toyota c’est rien de moins qu’un wet dream. C’est plus beau que la chorégraphie des grands balais canadiens.

Ouf, je ne pensais sincèrement pas être aussi saisi. Le lendemain, GE Médical, ouf… Une application pas mal aussi belle mais pour un environnement beaucoup plus près de ce que je vis. Ailloyyyyeeeeeeeeee.

Tu n’as pas idée du nombre de paradigmes que j’ai brisés cette semaine. Tu vas penser que j’exagère. Je suis peut-être sur un high puisque je viens de tout voir cela, mais sincèrement je ne crois pas que c’est juste un petit high d’excitation.

Le fameux dicton:

  • J’entends, j’oublie
  • Je vois je me souviens
  • Je fais je comprends

On a été mis dans des contextes de compréhension directe.

Écoute, nous avons été guidés par le CEO, Président de Shingijutsu (arguably the best lean manufacturing consulting firm on the planet right now). Je m’attendais à un des consultants, bien chanceux, peut-être un des consultants plus seniors, mais on n’est pas certain pourquoi, mais c’est le CEO lui-même qui a passé la semaine au complet avec nous et qui nous a tout expliqué.

[…]

Phil B. Pimpin in Japan. 😉

Philippe est encore au Japon pour une autre semaine. Soyez certains qu’il va lire vos commentaires.

Posted in Amélioration continue, Genie industriel, Globalisation, Productivité.

Pascal Veilleux

2 Comments

  1. c’est quoi le genie industriel au juste, et est-ce que un ingénieur en GI de l’ecole nationale polytechnique d’alger, pourra travailer à l’étranger sans difficulté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *