Le « manufacturing » de demain

Malgré que je ne suis pas toujours en accord avec les produits de Microsoft, je suis forcé d’avouer qu’ils font quand même de très bonnes choses. Ma plus récente trouvaille m’est apparrue grâce à Xavier Aucompte et Jean-François Gomez. C’est une vidéo réalisée par Microsoft en collaboration avec BMW afin de nous démonter de quoi pourrait avoir l’air l’entreprise (ou le manufacturing) de demain. Vous pourrez voir ce vidéo ici, après avoir télécharché SilverLight. J’ai particulièrement apprécié ce passage où l’on peut voir une cartographie de la chaîne de valeur (Value Stream Mapping – VSM) très dynamique. On est loin du eVSM que j’utilise actuellement.

futurevsm.jpg

Posted in Amélioration continue, Cartographie des processus, Collaboration, Communication, Entreprise 2.0, Futur, Gadgets, Genie industriel, Globalisation, Indicateurs de performance, Mondialisation, Productivité.

Pascal Veilleux

3 Comments

  1. Merci de me citer mais je n’ai moi-même que repris l’article de Jean François qui m’avait en plus passé l’info avant. Par contre, en voyant ce film qui met en scène que des outils qui existent, penses-tu que cela est envisable au Québec dans les mois ou années à venir? On en est ou?

  2. Bonjour Xavier, on en est encore pas mal loin… Je te dirais que l’on est encore au stade du Lean Manufacturing et du Lean Office. On utilise les techniques japonaises et le gros bon sens pour améliorer nos processus. Par contre, en ce qui concerne la modélisation 3D, nous sommes pas mal avancé.

    Nos grandes entreprises ont beaucoup de difficultés avec leurs relations avec les pays émergents. Ce n’est pas aussi simple que dans le vidéo.

    Il nous reste peut-être encore 15 ans avant de se rendre au stade présenté dans le vidéo.

    La gestion des connaissances fait cependant son petit bout de chemin. Il y a un article sur l’utilisation des wikis et de l’entreprise 2.0 dans le journal « les affaires » de cette semaine. Le journal « les affaires » est l’hebdomadaire le plus lu dans le mon des affaires.

  3. Je crois que tu es un peu pessimiste et je le dis parce que c’est un échos similaire en france. Cependant le changement est de plus en plus présent dans nos entreprises et l’obligation d’avancer pour survivre économiquement donne des ailes. Nous avons la maturité d’utilisation, des technologies relativements stables dans tous ces domaines. Il reste deux murs : l’intégration dans nos SI et le coût.
    Dernièrement, j’ai été frappé par le retournement des DSI qui voient qu’ils doivent passer à une autre informatique mais en même temps sont coïncés par le quotidien d’une informatique lourde et de plus en plus critique. En cela, ils sont demandeurs de soutien et d’aides. Donc du côté informatique la porte est ouverte.
    Ensuite, sur l’aspect financier, l’existence de personnalité comme toi ou claude par exemple au candana, de sandrine en suisse, des brenteurs, de bertrand Duperrin,…, en france permettra aux entreprises de développer des business case et business modèle. Ils montreront que le gain est plus important que le coût et surtout beaucoup plus rapide.

    amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *